La graphothérapie est la rééducation de l’écriture des enfants et des adolescents, elle peut aussi répondre à des difficultés vécues par des adultes.
Elle a pour objectif d’optimiser le geste qui accompagne l’écriture, sans la changer. Elle peut aussi aider dans le cadre de troubles affectifs ou de comportement car l’écriture est intimement liée à l’estime et la confiance en soi.

Une rééducation peut débuter à partir de la Grande Section de maternelle.

Un parcours personnalisé et individuel est proposé suite à un entretien approfondi pour comprendre le contexte d’intervention et un bilan graphomoteur (série de tests permettant d’observer et de déterminer les difficultés rencontrées et le degré de dysgraphie éventuel).

La régularité des séances, la motivation et la relation de confiance qui s’installe avec la graphothérapeute sont des conditions nécéssaire à la réussite de la rééducation.

Troubles de l'écriture
(avec ou sans dysgraphie)

  • Douleurs en écrivant
  • Fatigue
  • Écriture illisible
  • Écriture peu soignée
  • Besoin de fournir un effort très important pour écrire
  • Découragement
  • Écriture lente
  • Anxiété
  • Manque de confiance en soi…
TDA / TDAH et écriture manuscrite

La dysgraphie

Est dysgraphique un enfant chez qui la qualité de l’écriture est déficiente alors qu’aucun déficit neurologique ou intellectuel n’explique cette déficience.

Julian Ajuriaguerra

Déroulement d'une rééducation

Bilan graphomoteur

  • Anamnèse (entretien approfondi)
  • Analyse de l’écriture (échelle d’Ajuriaguerra et ADE) et d’un test de vitesse.
  • Pour les enfants et les jeunes adolescents, des tests de motricité et de latéralité.

Séances de rééducation

  • travail de la posture et de la tenue de crayon
  • motricité fine,
  • exercices graphiques,
  • tracé des lettres et mouvement,
  • fluidité du geste et de l’écriture,
  • pression, précision et vitesse d’écriture
  •